Association Radio Commissaires : site officiel du club de sport automobile de MORSANG SUR ORGE - clubeo

Des Invalides GP Formule_e de PARIS

Eh oui, je ne voulais pas rater cet évènement, le premier E-Prix de Paris. Pensez-y un grand prix avec des monoplaces, une manche du championnat du monde de Formule E, au centre de Paris, autour de l’hôtel des Invalides. Les anciens se rappelleront la dernière course, le Grand Prix Automobile de Paris, organisé dans le bois de Boulogne en 1952. Depuis, plus rien, le vide complet. Mais voilà, ça y est, le 23 avril 2016, restera dans l’histoire automobile Française.

Pour moi, tout a commencé le 22 avril avec une journée chaotique, composée de différents briefings selon le rôle de chacun. Après un contretemps le matin les choses sérieuses commenceront à 15 heure avec le briefing des Chefs de poste et adjoints. Avant celui de 18 heure pour tous et le repas de bienvenue à 20 heure à l’hôtel Mercure de la porte de Vanves qui sera notre point de regroupement le lendemain à 5 heure. Cette Organisation exceptionnelle, sous l’égide de la FIA, explique le flou, et la difficulté pour nos interlocuteurs, régionaux et nationaux à répondre à nos questions.

Malgré tout, chapeau, pour la gestion et le bon déroulement de cette journée inédite. Ci-dessous un aperçu du poste et de la vue sur la piste.

Journée qui fera du bruit, et marquera par son faible niveau sonore. Bruit, mot qui fût le plus prononcé ce samedi. Bruits inhabituels qui résonnent au passage des bolides à motorisation 100% électrique. Bruits de pneus, de transmissions, de boite, de choc du châssis sur la piste ou les vibreurs, mais aussi sifflement du moteur. Curieux, surprenant … que de qualificatifs pour retranscrire cette ambiance particulière.

La course, deux manches d’essais libres le matin, les essais qualificatifs à midi par groupe de 5 voitures, suivi par la super-pole pour les cinq meilleurs performeurs, série de 3 tours en individuel, un tour de lancement, un tour chronométré et un tour de décélération.

Et enfin, à 16 heure, le départ de la course pour 45 tours réalisés sur deux voitures pour pallier au manque d’autonomie des voitures.

Pour moi les essais furent marqués à notre poste par la sortie de Nike Eidfeld et son accrochage avec Mike Conway suite à une reprise de piste hasardeuse.

L’après-midi fût plus calme, même si situé juste au début de la pré-grille nous étions aux premières loges pour profiter du spectacle protocolaire (Girls du Moulin Rouge) et de la visite des officiels du moment (Prince de Monaco, Premier Ministre, Maire de Paris, d’arrondissement, président de la FIA…)

Au final, c’est Lucas Di Grassi qui s’impose devant Jean-Eric Vergne et Sébastien Buémi. Nicolas Prost échouant au pied du podium.

A l’année prochaine Paris.      

Philippe LALANCE

+